belliqueux


belliqueux

belliqueux, euse [ belikø; bɛllikø, øz ] adj.
• v. 1468; lat. bellicosus « guerrier », de bellum « guerre »
1Qui aime la guerre. guerrier. Peuple belliqueux. Qui excite à la guerre. Propos belliqueux. Proclamation belliqueuse.
2Fig. Qui aime, cherche le combat, la dispute. agressif, batailleur, querelleur. Humeur belliqueuse.
⊗ CONTR. Pacifique, pacifiste. Paisible.

belliqueux, belliqueuse adjectif (latin bellicosus) Qui aime la guerre, qui la recherche ; qui manifeste cet état d'esprit ; batailleur, guerrier : Chants belliqueux. Qui aime les querelles ou les discussions ; agressif : Écrivain belliqueux.belliqueux, belliqueuse (synonymes) adjectif (latin bellicosus) Qui aime la guerre, qui la recherche ; qui manifeste cet...
Synonymes :
Contraires :
Qui aime les querelles ou les discussions ; agressif
Synonymes :
- bagarreur (familier)
Contraires :

belliqueux, euse
adj.
d1./d Qui aime faire la guerre. Nation belliqueuse. Ant. pacifique.
d2./d Qui aime engager des polémiques, agressif. Tempérament belliqueux. Ant. paisible.

⇒BELLIQUEUX, EUSE, adj.
I.— Domaine milit.
A.— [En parlant d'un animé] Qui aime la guerre. Peuple, pays belliqueux; nation, société belliqueuse; prince belliqueux (Ac. 1798-1932, BESCH. 1845, Lar. 19e, GUÉRIN 1892) :
1. Ce qui me réjouit surtout dans notre république, c'est le sincère désir qu'elle a de ne point faire la guerre en Europe. Elle est volontiers militaire, mais point du tout belliqueuse.
A. FRANCE, L'Orme du mail, 1897, p. 153.
2. Que l'on approuve ou que l'on condamne ce qu'on appelle la Méthode directe et révolutionnaire, il est évident qu'elle n'est pas près de disparaître; dans un pays aussi belliqueux que la France, ...
SOREL, Réflexions sur la violence, 1908, p. 95.
B.— [En parlant d'un inanimé]
1. Concr. Qui est de nature guerrière. Une arme belliqueuse (LECONTE DE LISLE, Poèmes antiques, 1874, p. 166) :
3. On a vu sans doute, depuis cette guerre, plusieurs monarques entreprendre des expéditions belliqueuses, et s'illustrer par la gloire des armes.
CONSTANT, Wallstein, 1809, p. VII.
2. Abstr. [En parlant de l'apparence, de la manifestation d'une pers.] Qui incite à la guerre. Air, discours belliqueux; proclamation belliqueuse (ROB.) :
4. Il y a eu une grande revue en tenue de campagne et hier soir on annonçait une allocution belliqueuse de l'empereur.
MÉRIMÉE, Lettres à la comtesse de Montijo, t. 2, 1870, p. 33.
II.— P. anal.
A.— [En parlant d'un individu, de son tempérament ou d'un animal] Batailleur. Ardeur, humeur belliqueuse; instinct belliqueux :
5. ... lorsque j'entends un régiment passer au son des fanfares, je me sens des velléités belliqueuses et je rêve le hennissement des chevaux blessés, les sourdes détonations de l'artillerie, ...
DU CAMP, Mémoires d'un suicidé, 1853, p. 268.
6. ... je n'ai pas l'humeur belliqueuse de Ste-Beuve qui ne cherche que plaies et bosses.
MÉRIMÉE, Lettres à la comtesse de Boigne, 1870, p. 50.
SYNT. Un cœur fier et belliqueux (MUSSET, La Quenouille de Barberine, 1840, I, 3, p. 290); un cheval belliqueux (CHATEAUBRIAND, Génie du Christianisme, t. 1, 1803, p. 174).
B.— P. ext.
1. [En parlant de formes d'expr. diverses, et partic. de la mus.] Les sons belliqueux de la trompette (Ac. 1835-1932); des chants, des accents belliqueux (DG) :
7. ... des soldats français et germains, confondus dans la foule avec les pâtres et les bergers, méloient leurs chants guerriers aux romances villageoises, et dansoient aux sons réunis des cymbales belliqueuses et des musettes champêtres.
Mme DE GENLIS, Les Chevaliers du Cygne, t. 3, 1795, p. 359.
2. Au fig. Violent, agressif :
8. ... l'entretien belliqueux de la baronne et de sa lectrice allait avoir un dénouement assez inattendu...
O. FEUILLET, Honneur d'artiste, 1890, p. 169.
3. POL. et DIPLOM. Partisan de la force, de la guerre. Une diplomatie belliqueuse (R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 763); une politique belliqueuse (BAINVILLE, Histoire de France, t. 2, 1924, p. 62).
Rem. On trouve la forme arch. belliqueur chez Moréas : ,,... ce cœur qui se joue; Ce belliqueur, ah! qui ferait qu'il plie!`` (MORÉAS, Le Pèlerin passionné, 1891, p. 128).
PRONONC. :[(l)ikø], fém. [-ø:z]. [ll] double dans PASSY 1914 et WARN. 1968 (cf. aussi FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834, GATTEL 1841, NOD. 1844, BESCH. 1845, FÉL. 1851, LITTRÉ et DG). [l] simple dans Pt Lar. 1968. [l] ou [ll] dans BARBEAU-RODHE 1930 et DUB.; [l] avec [e] fermé pour la 1re syll. ou [ll] avec [] ouvert pour la 1re syll. dans Pt ROB. Pour la prononc. avec [ll] cf. aussi Ac. : ,,on prononce les 2 l``.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1425-1475 « (d'une pers.) qui aime la guerre » (CHASTELLAIN, Œuvres, VI, 366, Kervyn cité par Delboulle dans R. Hist. litt. Fr., t. 4, p. 140 : Un prince belliqueux); 1475 « (d'un inanimé) martial, se rapportant à la guerre » (Chron. des chanoines de Neuchâtel, 39, Berthoud, ibid. : se parassemblerent en belliqueuse ordonnance).
Empr. au lat. class. bellicosus « qui aime la guerre, guerrier ».
STAT. — Fréq. abs. littér. :324. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 722, b) 381; XXe s. : a) 367, b) 336.

belliqueux, euse [belikø, øz; bɛllikø, øz] adj.
ÉTYM. 1468, Chastellain; du lat. bellicosus « guerrier », de bellum « guerre ».
1 (Personnes, collectivités humaines). Qui aime la guerre. Guerrier. || Un peuple belliqueux. || Nation belliqueuse. || Des tribus tour à tour belliqueuses ou pacifiques.
1 Ces peuples si braves et si belliqueux, et que vous dites qui sont nés pour commander à tous les autres, fuient devant une armée qu'ils disaient être composée de nos cochers et de nos laquais (…)
Voltaire, Lettres, 74.
2 (…) il n'est pas du tout certain que la paix militaire internationale soit jamais établie par l'écrasement militaire des peuples belliqueux sous les peuples pacifiques (…)
Ch. Péguy, Œuvres, t. XI, p. 53-57.
2 (Choses). Qui excite à la guerre. || Politique belliqueuse. || Esprit, instinct belliqueux.(En parlant de moyens d'expression spécifiques). || Proclamation belliqueuse. || Discours, accent belliqueux. || Chant belliqueux.
3 Ce n'est pas un esprit belliqueux qui anime et dicte ce culte, c'est la nécessité, quand on a vu la France tomber si bas, de la relever afin qu'elle reprenne sa place dans le monde.
Gambetta, Disc. Fêtes de Cherbourg, août 1880.
4 (…) cette manie qu'ont les nationalistes de s'attribuer le monopole du patriotisme, et de chercher toujours à masquer sous des sentiments patriotiques leurs velléités belliqueuses ?
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 185.
5 (…) l'histoire nous montre aussi que les chefs d'État, individuellement pacifistes et qui ont résisté aux impulsions belliqueuses ambiantes, en ont été souvent durement punis : les réticences de Louis XVI dans la guerre de l'Indépendance américaine marquent le début de son impopularité.
Gaston Bouthoul, la Guerre, p. 80.
3 Fig. Qui aime, cherche le combat, la dispute. Agressif, batailleur, violent. || Humeur belliqueuse. || Caractère, esprit belliqueux.(Personnes). || Il s'est montré très belliqueux à notre égard. Hostile.
(Animaux). || « Un cheval belliqueux » (Chateaubriand). || Une espèce particulièrement belliqueuse. Agressif.
Par ext. Violent, agressif (de rapports). || Une rencontre, une discussion belliqueuse.
CONTR. Doux, pacifique, pacifiste, paisible.
DÉR. Belliqueusement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • belliqueux — belliqueux, euse (bèl li keû, keû z ) adj. 1°   Qui se plaît à la guerre. Peuple sauvage et belliqueux. Cité belliqueuse. Ardeur belliqueuse. 2°   Qui excite à la guerre. Des accents, des sons belliqueux. •   Ce nom sacré pour eux se mêle dans… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • belliqueux — BELLIQUEUX, [belliqu]euse. ad. Guerrier, martial. Nation belliqueuse. peuple belliqueux. humeur belliqueuse. Prince belliqueux …   Dictionnaire de l'Académie française

  • belliqueux — BELLIQUEUX, EUSE. adj. (On prononce les deux L.) Guerrier, martial. Nation belliqueuse, Peuple belliqueux. Humeur belliqueuse. Princebelliqueux …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • belliqueux — Belliqueux, Bellicosus. Celuy duquel les ancestres ont esté grans personnages, belliqueux, riches ou nobles, Diues auis. Nation belliqueuse, et qui a eu plusieurs victoires contre ses ennemis, Diues triumphis terra …   Thresor de la langue françoyse

  • BELLIQUEUX — EUSE. adj. (On prononce les deux L.) Guerrier, martial. Nation belliqueuse. Peuple belliqueux. Prince belliqueux. Humeur belliqueuse. Caractère belliqueux. Les sons belliqueux de la trompette …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • belliqueux — bellico ит. [бэ/ллико] bellicosamente [бэлликозамэ/нтэ] bellicoso [бэллико/зо] belliqueux фр. [бэликэ] воинственно …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • Belliqueux — Bellicisme Tendance à préconiser l emploi de la force (guerre) pour résoudre un litige, notamment dans les relations internationales. Antonyme voir pacifisme Portail des relations internationales Ce document provient de « Bellicisme » …   Wikipédia en Français

  • belliqueux — adj. môvé, za, e <mauvais>, k è tozho prè à s batre <qui est toujours prêt à se battre> (Albanais.001). A1) guerrier, martial : d seudâ <de soldats> laj. inv. (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • BELLIQUEUX, EUSE — adj. Qui aime la guerre, ou qui a rapport à la guerre. Nation belliqueuse. Peuple belliqueux. Humeur belliqueuse. Caractère belliqueux. Cet orateur a fait un discours belliqueux. Les sons belliqueux de la trompette …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • HMS Belliqueux (1758) — Belliqueux was a 64 gun ship of the line of the French Navy, launched in 1756.She was captured on 2 November 1758 by HMS|Antelope|1741|6 in the Irish Sea.Ships of the Old Navy, Belliqueux .] She was taken into the Royal Navy and commissioned as… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.